Winnipeg Free Press Newspaper Archives Aug 22 2015, Page 19

Low-resolution version. To view a high quality image

Start Free Trial
Winnipeg Free Press (Newspaper) - August 22, 2015, Winnipeg, Manitoba C M Y K PAGE A19 winnipegfreepress. com LE FIL DES FRANCOPHILES SATURDAY, AUGUST 22, 2015 A 19 GET BACK TO NATURE WITH SOLID WOOD FURNITURE 110 King Edward St. East | 204.774.2699 | woodcellar. ca | woodworks. ca MADE IN CANADA! CALL TODAY! 204- 269- 9551 ACUR A CrownAcura. ca * Offers end August 31, 2015 but are subject to change without notice. See Crown Acura for full details. Dealer Permit # 0838 2 0 1 5 ® 2 0 1 5 M o d e l C l e a r - o u t $ 2,500 Down payment $ 3,000 Down payment Bi- Weekly payment Bi- Weekly payment 2015 TLX SH- AWD Model UB3F3FJ 2015 MDX Tech Model YD4H6FKN MSRP $ 41,600 MSRP $ 57,500 $ 227 * $ 412 * 1.9 % * 5.49 % * 48- month lease 48- month lease Cost of Borrowing $ 2,246.40. KM Allowance 20,000. $/ KM Overage 0.15. Cost of Borrowing $ 8856.96. KM Allowance 20,000. $/ KM Overage 0.15. Includes Freight & PDI. GST & PST extra. Includes Freight & PDI. GST & PST extra. L I M I T E D T I M E O F F E R S INCLUDES $ 2,500 SUMMER BONUS INCLUDES $ 5,500 SUMMER BONUS I NCROYABLE, peut être, mais vrai. Les Bisons, l’équipe de hockey junior de l’Université du Manitoba, n’ont remporté le Championnat intercollégial canadien qu’une seule fois. Cinquante ans plus tard, ces hockeyeurs évoquent avec émerveillement leur victoire écrasante contre les Saints, l’équipe de l’ancienne Université Saint- Dunstan’s de l’Île- du- PrinceÉdouard. Centre pour l’équipe – un de ses meilleurs compteurs – Léo Duguay était là, le 21 mars 1965, lorsque les Bisons ont démoli les Saints. Le pointage final? 9 à 2! “ On a compté quatre buts dans la première période, sans que les Saints puissent mettre la rondelle dans notre filet. On était capable et confiant. On savait ce qu’il fallait faire pour gagner. J’ai pu compter un but ce soir- là. C’était mon cadeau de fête. Le 21 mars, je célébrais mon 21e anniversaire.” Un demi- siècle plus tard, Léo Duguay est toujours fier du triomphe des Bisons. Triomphe qu’il a pu revivre avec ses 15 coéquipiers, réunis à Winnipeg en juillet dernier. “ C’est aussi incroyable, mais il n’y a eu aucun décès dans l’équipe. Nous sommes tous reconnaissants d’avoir pu nous réunir, nous rattraper et présenter nos épouses à nos anciens coéquipiers. C’était un grand plaisir d’être au rendez- vous avec mon épouse Charlette. Quelles belles retrouvailles! Je n’avais pas vu la gang depuis au moins 15 ou 20 ans. Mais la jasette a repris la seconde qu’on est arrivé à la rencontre. Nous étions de si bons amis. J’étais heureux de constater que c’était encore le fun. L’esprit de corps était toujours là.” Étant donné le roulement rapide des étudiants sur les campus, il est souvent difficile pour une équipe sportive universitaire de maintenir sa force de frappe. Les Bisons de 1964- 1965 n’ont pas fait exception à la règle. “ On a été chanceux. La majorité des joueurs sont là pour un an ou deux. J’ai été dans l’équipe pendant quatre ans, un phénomène moins fréquent. Au début de la saison, on a accueilli cinq nouvelles recrues. Elles étaient fortes. Et on avait de bons compteurs, comme Gavin Speirs, Jim Irving et moi- même. Durant la saison régulière, j’ai marqué 16 buts, ce qui me plaçait à la tête de la conférence de l’Ouest. “ Il fallait mouler ce talent brut pour former une vraie équipe. En très peu de temps, on a réussi à développer une belle complicité. Tout le monde était là pour aider. Le plus grand obstacle a été psychologique. Les Golden Bears de l’Université de l’Alberta étaient implacables. Des champions. En 1964, ils avaient remporté le Championnat inter- collégial canadien. Quand on les a battus en début de saison, on a été très encouragé.” Cette énergie a permis aux Bisons de remporter son tout premier Championnat inter- collégial de l’Ouest canadien conte les Huskies de l’Université de la Saskatchewan. « On est allé de victoire en victoire, et on est entré dans l’histoire de l’Université du Manitoba.” Après la victoire nationale des Bisons, Léo Duguay a intégré les Maroons de Winnipeg, une équipe de hockey senior qui est ensuite devenue les Mohawks de Saint- Boniface. “ En 1968, les Mohawks se sont rendus en finale pour la coupe Allen. Mais on a perdu contre Victoriaville, à Winnipeg même. J’ai continué avec les Mohawks jusqu’en 1972. À l’époque, j’enseignais déjà les mathématiques au Collège Louis- Riel. J’ai eu beaucoup de plaisir à jouer au hockey amateur et semi- professionnel. À ce temps- là, la Ligue nationale de hockey n’avait encore que six équipes. Alors le public avait toujours bien soif de voir jouer de bonnes équipes senior. N’empêche que le hockey, s’il a été un vif intérêt, n’était pas ma vie. Aller à l’université pour obtenir une bonne éducation a été la meilleure décision de ma vie. Et elle m’a donné en plus d’inoubliables moments sportifs.” — de La Liberté pour le Winnipeg Free Press redaction@ la- liberte. mb. ca By Daniel Bahuaud L’esprit de corps des vieux Bisons LÉO DUGUAY PHOTO Les Bisons de 1964- 65. Léo Duguay porte le numéro 14. A_ 19_ Aug- 22- 15_ FP_ 01. indd A19 8/ 21/ 15 4: 05: 44 PM

Search all Winnipeg, Manitoba newspaper archives

All newspaper archives for August 22, 2015

Browse